montbleu finance / Nos convictions

Voyageurs du Monde : La passion du voyage

Créée en 1979, sous le nom Carrefour des Voyages, Voyageurs du Monde est rachetée en 1992 par deux amis passionnés de voyage : Jean-François Rial, qui devient alors son président directeur général, et Alain Capestan, son directeur général délégué et administrateur. Trois autres amis rejoignent la société peu de temps après : Frédéric Moulin, Loic Minvielle et Lionel Habasque, qui font actuellement parti du conseil d’administration.
 
Ce  projet est ainsi porté par la volonté de ces cinq amis de construire une entreprise dont le but ne serait pas uniquement le profit mais également la promotion de valeurs universelles fortes. Celles-ci reposent, notamment, sur le respect de l’environnement, des régions et des populations visitées, ou encore sur la solidarité et sur la répartition équitable des retombées économiques. Aujourd’hui encore, les principaux dirigeants y adhèrent toujours pleinement. En 2008, le groupe s’est ainsi vu remettre la certification Agir pour un Tourisme Responsable (ATR), devenant l’un des premiers voyagistes français à obtenir ce label.
 
Aujourd’hui, Voyageurs du Monde est le numéro un français de la vente directe de voyages sur mesure et d’aventure. À fin 2016, le groupe emploie plus de 1 000 personnes de plus de 40 nationalités, qui se sentent unies par la diversité de leurs origines et de leurs cultures, ainsi que par l’originalité et l’humanité de leur entreprise. Ces séjours, proposés à la carte dans 141 pays, sont commercialisés via un réseau de 15 agences appelées « Cités des voyageurs » et via les sites internet de ses différentes marques.
 
 
►„ Des résultats en croissance malgré un contexte difficile
 
Dans un environnement pourtant tendu caractérisé notamment par de nombreux attentats et le Brexit, Voyageurs du Monde affiche des résultats très solides et poursuit sa croissance, tant en termes de ventes que de marges.
 
Le chiffre d’affaires affiche, avec 380M€, une hausse de 4,8% par rapport à 2015, alors que, dans le même temps, les tour-opérateurs ont globalement essuyé une baisse de l’ordre de 2%. Le résultat d’exploitation avant charges (EBITDA) s’élève à 24,3M€, en augmentation de 17%, et le résultat net s'établit à 13,6M€, en progression de 36%. Ainsi, grâce à la qualité de ses services et à une bonne maîtrise de son pricing power, le groupe est parvenu à améliorer sensiblement ses marges.
 
La situation financière de Voyageurs du Monde est très satisfaisante. Ainsi, un excédent de trésorerie de 90M€ (pour 77M€ de capitaux propres) lui permet de soutenir ses investissements afin d’accroître son développement et de saisir des opportunités de croissance externe.
 
 
„► Des perspectives encourageantes
 
Le groupe compte poursuivre son expansion à l’international et reste attentif à toute opportunité d’acquisition qui pourrait se présenter à lui. Il a déjà pris, début 2017, une participation de 60% dans le capital du spécialiste anglais des voyages sur mesure haut de gamme, Original Travel, afin de pénétrer le marché britannique. Cette société, qui a connu une croissance de près de 20% l’an dernier, bénéficiera de surcroît de l’apport de la gamme de services de son nouveau propriétaire : conciergerie, hébergement exclusif (comme à bord de son mythique bateau naviguant sur le Nil, le Sudan, ou dans sa maison d’hôte de Johannesburg où séjourna un temps le Mahatma Gandhi)…
 
De plus, sauf en cas d’événements imprévisibles majeurs, Voyageurs du Monde devrait encore connaître en  2017 une année dynamique, 75% du chiffre d’affaires prévu pour l'anné étant déjà enregistré.
 
Par ailleurs, selon certains experts britanniques, le tourisme devrait connaître une croissance de 4% à 5% par an dans les 20 prochaines années. Parallèlement, les consommateurs sont de plus en plus à la recherche de quelque chose d’intimiste, d’authentique et de personnalisé, la tendance du moment étant plutôt de construire son séjour de A à Z afin de vivre une expérience unique. Ainsi, avec un important réservoir de voyageurs internationaux (s’élevant à près de 510 millions en 2015), les circuits individuels ou à la carte, qui affichent une progression de 10% à 15% par an, connaissent actuellement une évolution notable supérieure à celle du tourisme de masse, victime de la crise. En effet, les globetrotters modernes préfèrent la qualité à la quantité, ce qui correspond parfaitement au positionnement de Voyageurs du Monde. Son PDG estime, d’ailleurs, que « Les clients sont prêts à vivre une aventure singulière, précieuse et rare, quitte à économiser pendant trois ans pour voyager. »
 
Enfin, d’autres éléments pourraient également permettre au groupe de poursuivre sa croissance, tels que l’appréciation de l’euro face au dollar ou un moral des ménages français au plus haut depuis 10 ans. La proportion des ménages jugeant opportun de faire des achats importants a ainsi gagné trois points en février, pour atteindre son plus haut depuis 2007 (juste avant la crise financière).
 
Un autre catalyseur pourrait également bénéficier au secteur du voyage : l’accession progressive à un plus grand pouvoir d’achat de la génération dite "millennials", née entre le début des années 1980 et des années 2000. Pour ces jeunes adultes davantage attirés par l’expérience, la possession de biens matériels est passée au second plan. Pour leurs activités, ils privilégient les événements sportifs, les festivals, l’économie collaborative ou encore les voyages. Cette modification des habitudes de consommation se fait au détriment de certains achats de biens matériels qui étaient, jusqu’alors, incontournables comme l’automobile, la télévision ou les sacs de luxe. Notons que l’indice Stoxx Europe 600 confirme cette évolution avec un secteur des voyages et loisirs qui superforme, depuis 2012, celui des biens de consommation personnels ou domestiques.
 
 ~– —~
 
Ainsi pour conclure, au vu de la qualité des fondamentaux, de la gestion du groupe et d’un marché de niche porteur, nous pensons que Voyageurs du Monde dispose des ressources nécessaires pour poursuivre sa croissance, tout en continuant d’afficher des résultats réguliers et solides.
 
 
Sophie Fournet, Gérant
Vladimir Panier
 

Les commentaires correspondent à l’opinion de l’auteur au 18/05/2017 et sont susceptibles d’évoluer en fonction des conditions de marché et d’autres événements. Ce document est fourni à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’achat ou de vente. Il a été établi sur la base d'informations et comporte une part de jugement subjectif. Nous attirons votre attention sur le fait que les informations contenues dans ce document peuvent n’être que partielles. Toute reproduction partielle ou totale des informations ou du document est soumise à une autorisation préalable de montbleu finance.

 

Mots clés :