Accédez à vos comptes

Politique de vote aux assembléesmontbleu finance /

montbleu finance est une société de gestion de portefeuille pratiquant une gestion opportuniste et discrétionnaire. L’élément déterminant du processus d’investissement repose sur une notation développée en interne par montbleu finance basée sur les 5 critères cumulatifs suivants : la qualité du management de la société, la qualité de sa structure financière, la visibilité sur les futurs résultats de la société, les perspectives de croissance de son métier et l’aspect spéculatif de la valeur. Les valeurs de la zone européennes constituent l’essentiel de l’univers d’exposition de la gestion des OPCVM de montbleu finance. Le fonds montbleu Terra est un fonds actions sans contraintes géographiques. Il peut être investi dans des valeurs américaines ou asiatiques.

Organisation de l’exercice des droits de vote

Une personne de montbleu finance nommément désignée est en charge de :

  • Consulter les annonces de tenue d’assemblées des sociétés détenues par les OPCVM, ainsi que les projets de résolutions ;
  • Soumettre ces recommandations au gérant responsable de l’OPCVM pour validation ;
  • Instruire les votes du gérant selon le mode d’exercice qu’il aura choisi.

Dans le cas où l’assemblée concerne une valeur détenue par plusieurs OPCVM de montbleu finance, une réflexion collective est engagée dans le but de dégager un vote unique pour l’ensemble des portefeuilles gérés par montbleu finance. montbleu finance vote en principe pour les valeurs dépassant le seuil des 3% de détention sur l’ensemble des OPCVM mais aussi en fonction de l’encours global des dits OPCVM pour autant qu’elle reçoive la documentation relative à ce vote en temps voulu de la part du dépositaire ou de l’émetteur.

En ce qui concerne les entreprises étrangères, montbleu finance tient compte des difficultés pratiques et du coût du vote.

Les principes généraux de la politique de vote

L’attention sera focalisée sur les points suivants :

  • les décisions entraînant une modification des statuts,
  • l’approbation des comptes et l’affectation du résultat,
  • la nomination et la révocation des organes sociaux,
  • les conventions dites réglementées,
  • les programmes d’émission et de rachat de titres de capital,
  • la désignation des contrôleurs légaux des comptes.

Tout autre type de résolution spécifique que montbleu finance souhaite identifier

Les actions françaises

montbleu finance tient compte des recommandations de l’Association Française de Gestion (AFG).

Les conflits d’intérêts

montbleu finance assure par une stricte séparation des métiers la prévention d’éventuels conflits d’intérêts.

Le mode d’exercice des droits de vote

montbleu finance privilégie une présence physique aux assemblées générales dans la mesure du possible, en particulier pour les entreprises les plus pondérées dans les fonds. Les gérants votent sinon par correspondance quand ils ne peuvent s’y rendre physiquement.

Les gérants de montbleu finance focaliseront particulièrement leur attention sur les comportements d’entreprise suivants : la continuité du discours, la convergence des intérêts des dirigeants avec ceux des actionnaires minoritaires et enfin la relation de confiance avec le management de l’entreprise concernée. Dans le cas où l’égalité de traitement des actionnaires minoritaires n’est pas respectée, montbleu finance votera systématiquement contre les résolutions bafouant toute égalité de traitement.

montbleu finance tient à la disposition de tout porteur de part d’OPCVM qui en fait la demande, l’information relative à l’exercice, par la société de gestion de portefeuille, des droits de vote sur chaque résolution présentée à l’assemblée générale d’un émetteur. En absence de réponse par montbleu finance, le silence sera interprété comme indiquant que la société de gestion a voté conformément aux principes posés dans la politique de vote et aux propositions du directoire ou du conseil d’administration de la société émettrice.

Rapport sur la politique de droit de vote pour l’année 2019

Le présent rapport a pour objet de fournir une information de référence aux porteurs de parts des différents Fonds Communs de Placement gérés par la société Montbleu Finance, sur l’exercice des droits de vote attachés aux titres détenus en portefeuille, au travers d’un compte rendu de la façon dont Montbleu finance a exercé sa politique de droit de vote pour l’exercice 2019.

Les porteurs de parts sont en effet tenus informés par la société de gestion de portefeuille, en application des dispositions de l’article 321-133 du Règlement général de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), des participations ou non participations aux assemblées générales des sociétés émettrices, sous réserve des conditions préalablement fixées dans sa Politique de vote, et, le cas échéant, des votes exercés ou non exercés relativement aux résolutions proposées.

La politique de vote de la société de gestion repose sur les points suivants :

1/ Le suivi de la vie sociale des émetteurs est assuré par la société de gestion.

2/ La décision de participer à une AG est prise par le gérant du fonds concerné.

3/ L’instruction et l’analyse des résolutions soumises sont effectuées par le gérant du fonds.

4/ La décision de sens du vote est prise par le gérant du fonds.

5/ La société de gestion n’a pas recours aux services d’un prestataire extérieur.

6/ La société de gestion participe aux Assemblées générales et prend part au vote des résolutions pour les sociétés représentant plus de 1,00% de l’encours global sous gestion.

7/ La société de gestion participe aussi souvent que possible aux Assemblées générales des sociétés en s’y rendant présent physiquement, en particulier pour les entreprises faisant l’objet de forte conviction et ayant vocation à rester en portefeuille sur le long terme.

8/ dans le cas des valeurs étrangères, la société de gestion vote pour autant qu’elle soit mise en mesure de le faire dans les délais impartis et sous réserve que l’exercice effectif du vote présente un intérêt pour les porteurs de parts, compte tenu des contraintes techniques que le vote aux assemblées générales de sociétés étrangères représente pour la société de gestion.

 

Montbleu finance tient à la disposition de tout porteur de part d’OPCVM qui en fait la demande, l’information relative à l’exercice, par la société de gestion de portefeuille, des droits de vote sur chaque résolution présentée à l’Assemblée générale d’un émetteur.

 

Montbleu finance accorde de l’importance à la participation aux Assemblées générales, et ce d’autant plus que les titres des entreprises sont détenus sur le long terme et que les gérants se soucient de l’évolution de la vie sociale des entreprises dans lesquelles ils investissent.

 

Le seuil de détention à partir duquel la société de gestion est amenée à exercer son droit de vote est fixé à 3,0% de l’encours de la gestion collective dans son ensemble.

Au 17/04/2020, sur les 98 lignes investies en actions dans les différents Fonds Communs de Placement gérés par la société, aucune position ne dépassait ce niveau de 3,0%.

A titre d’information, nous précisons ci-dessous quelles sont les positions représentant plus de 1,0% de l’encours de la gestion collective dans sa globalité. Les titres représentant plus de 1,0% de l’ensemble des OPCVM de montbleu finance sont Hermès International (2,15%), Moncler (1,51%), Ferrari (1,45%), Kering (1,42%), Christian Dior (1,25%), et La Française de l’Energie (1,19%).

 

Les gérants ont participé en priorité aux Assemblées générales des sociétés représentant ses principales positions, dépassant 1,0% de ses encours totaux, physiquement ou par correspondance. Cependant, ils n’ont pas participé aux Assemblées générales des sociétés étrangères Moncler et Ferrari, faute d’avoir reçu la documentation dans les temps.

 

Les gérants ont néanmoins participé à de nombreuses Assemblées générales de sociétés représentant moins de 1,0% des encours sous gestion. Les gérants se sont concentrés sur les valeurs vouées à être détenues à long terme par les FCP, bien que la plupart d’entre elles ne représente pas plus de 0,5% de la totalité des encours au 17/04/2020.

 

Voici la liste des sociétés pour lesquelles Montbleu finance a usé de ses droits de vote, et entre parenthèses leur poids dans l’encours total des OPCVM au 17/04/20 :

  • AIR LIQUIDE (0,88%)
  • AKWEL (0,42%)
  • AUBAY (0,80%)
  • AURES TECHNOLOGIES (0,16%)
  • CHARGEURS (vendu depuis l’AG)
  • CHRISTIAN DIOR (1,25%)
  • DELFINGEN (0,11%)
  • DERICHEBOURG (0,18%)
  • DLSI (0,24%)
  • FAURECIA (vendu depuis l’AG)
  • FOUNTAINE PAJOT (0,58%)
  • GASCOGNE (vendu depuis l’AG)
  • GROUPE GUILLIN (0,35%)
  • GTT (0,36%)
  • HERMES INTERNATIONAL (2,15%)
  • HEXAOM (0,20%)
  • INFOTEL (0,81%)
  • INTERPARFUMS (0,76%)
  • INSTALLUX (0,38%)
  • IPSEN (vendu depuis l’AG)
  • JACQUES BOGART (0,22%)
  • KERING (1,42%)
  • L’OREAL (0,96%)
  • LA FRANCAISE DE L’ENERGIE (1,19%)
  • LE BELIER (0,49%)
  • LEGRAND (0,23%)
  • LNA SANTE (0,59%)
  • LVMH (0,92%)
  • MAISONS DU MONDE (vendu depuis l’AG)
  • NEURONES (0,34%)
  • OENEO (apporté à l’offre d’OPA)
  • PASSAT (0,34%)
  • PHARMAGEST (0,46%)
  • PLASTIVALOIRE (0,48%)
  • SQLI (vendu depuis l’AG)
  • SYNERGIE (0,43%)
  • TOUAX (0,93%)
  • TRIGANO (0,25%)
  • VOYAGEURS DU MONDE (0,29%)

 

En 2019, les droits de vote ont été exercés pour 39 sociétés sur un total de 98 sociétés détenues dans les fonds au 17/04/20, soit 40%.

 

La majorité des Assemblées générales auxquelles Montbleu finance a participé concerne le fonds montbleu Sherpa, investi dans des petites et moyennes entreprises françaises, pour 31 sur 39 participations, soit près de 80%. Le taux de rotation est particulièrement faible sur ce fonds. Le gérant investit sur le long terme et s’attache à suivre de près la vie de chacune des entreprises dans lesquelles il investit. C’est l’occasion pour lui de prendre le temps de discuter avec les dirigeants et ainsi de faire un point supplémentaire sur l’évolution de l’activité.

 

Les gérants ont représenté les intérêts des porteurs de parts sur place lors de 24 Assemblées générales, soit pour 62% des Assemblées générales pour lesquelles ils ont pris part au vote.

Ce mode d’exercice des droits de vote a été utilisé lorsque les gérants portaient une attention toute particulière à la société émettrice concernée, soit en raison de sa situation financière et des perspectives d’évolution de l’activité, soit en raison de la nature des résolutions inscrites à l’ordre du jour et soumises au vote des associés.

Le reste des participations s’est fait sous forme de vote par correspondance.

 

Montbleu finance détermine seule les orientations des votes qu’elle émet. La société de gestion ne fait en principe jamais appel à un prestataire de proxy voting. Montbleu finance ne reçoit aucune consigne de vote de la part des actionnaires ou porteurs de parts.

 

Les gérants n’ont pas dérogé aux principes fixés dans la politique de vote de la société de gestion. Le vote aux différentes résolutions s’effectue dans l’intérêt de l’entreprise concernée, vouée à être détenue en portefeuille sur le long terme, donc dans l’intérêt des porteurs de parts des fonds.

 

Aucun conflit d’intérêt n’a été détecté durant l’exercice 2019.

Charles Poinsinet de Sivry,  Analyste/Gérant   

Sophie FOURNET, Présidente de Montbleu Finance