montbleu Terra

Diversifié Flexible - Ressources naturelles
Fonds flexible
Date de création : 26/03/2008
Valeur Liquidative au 24/07/2017 : 5,48€
Performance 2017 : -8,97%

Documentation

Caractéristiques 
  • Classification : OPCVM "Diversifié"

  • Isin : FR0010591156

  • Éligibilité au PEA : Non

  • Durée minimale de placement recommandée : Supérieure à 5 ans

  • Valeur d'origine de la part au 26/03/2008 : 10 euros

  • Fréquence de la valeur liquidative : Quotidienne

  • Modalités de souscription et de rachat : Passation des ordres avant 12h pour une exécution sur la VL calculée le jour même.

  • Dépositaire : Crédit industriel et commercial - CIC (Groupe Crédit Mutuel)

Objectif de gestion 

montbleu Terra cherche une partie de la performance des marchés internationaux d'actions, en privilégiant, par une répartition flexible entre les marchés actions et taux, une exposition définie de façon discrétionnaire selon nos anticipations.

Aucun indice existant ne reflète exactement l’objectif de gestion de montbleu Terra. Toutefois, il est possible de comparer l’évolution du fonds avec un indicateur composé de 70% de l'indice MSCI World Index en euros (dividendes non réinvestis jusqu’au 30/06/2013 et dividendes nets réinvestis depuis le 01/07/2013) et de 30% de l'Eonia capitalisé.

 

AVERTISSEMENT : Si les actions, les produits de taux ou les indices auxquels le fonds est exposé baissent, la valeur liquidative du fonds peut baisser, d'où un horizon d'investissement conseillé sur 5 ans minimum. L’attention des investisseurs est portée sur les risques potentiels inhérents de ce produit financier : risque de perte en capital, risque de change, risque action, risque sur les pays émergents, risque lié à la gestion discrétionnaire. Le descriptif et le détail de ces risques figurent dans le prospectus complet de l'OPCVM, disponible auprès de montbleu finance et/ou consultable sur le site internet de la société. La performance de l’OPCVM est calculée coupons nets réinvestis. Jusqu’au 30/06/2013, celle de l’indicateur de référence ne tenait pas compte des dividendes. Depuis le 01/07/2013, elle est calculée dividendes nets réinvestis.

Stratégie d’investissement 

En fonction de la visibilité des marchés financiers, montbleu Terra peut être exposé de 0% à 100% aux marchés d'actions, ou de 0% à 100% aux marchés de taux. La recherche de la performance est privilégiée à la prudence.

Toutefois, dans une optique de performance, l'allocation cible du fonds fluctue autour de 70 % d'actions mondiales et de 30% de produits de taux.

Commissions et frais de gestion 
  • Commission de souscription : 0% à 2% maximum.

  • Commission de rachat : 0% à 1% maximum.

  • Frais de gestion :

    • Partie fixe : 2,4% TTC de l'actif net du fonds.
    • Partie variable : 10% TTC de la surperformance du FCP supérieure à 20%.

Évolution du fonds

Les performances passées ne préjugent en rien des performances futures. La performance de l’OPCVM est calculée coupons nets réinvestis et est nette de frais de gestion directs et indirects et hors frais d'entrée et de sortie. Celle de l'indicateur est calculée dividendes nets réinvestis.
Indicateur de référence : 70% MSCI World Index € + 30% Eonia capi.
Source des VL : montbleu finance / Source des indices : FactSet
37
Performances2016201520142013Depuis la création
montbleu Terra18,50%-23,84%-5,39%-15,47%-45,20%
Indicateur de référence8,79%8,44%14,49%15,61%87,30%
focus fonds 
Les énergéticiens français, nouveaux adorateurs du dieu inca du soleil
 
Au Chili, de nouveaux géoglyphes ont fait leur apparition dans le désert d’Atacama : des panneaux solaires.
En effet, qu’ils s’appellent Total ou EDF, les groupes français d’énergie investissent ce paysage lunaire pour y implanter des parcs photovoltaïques, profitant de l’ensoleillement exceptionnel de la région. C’est Total qui a ouvert le bal, il y a un an, avec l’inauguration par sa filiale solaire, SunPower, de la première centrale photovoltaïque du groupe au Chili. Ses 160 000 modules sont destinés à alimenter 70 000 foyers en électricité. EDF Énergies Nouvelles n’est pas en reste avec le lancement en décembre dernier d’un parc de 475 000 panneaux répartis sur quelques 500 hectares et capables de répondre aux besoins annuels de 191 000 foyers chiliens.
Vous devez-vous demander pourquoi tant miser sur ce pays de la cordillère des Andes ? C’est en réponse au souhait du Chili de s’affranchir des énergies fossiles qui lui font cruellement défaut.
Les descendants du Roi-Soleil mettent donc tout en œuvre pour faire leur place au pays d’Inti, le dieu du soleil.